index > histoire du belem > 1921-1939, le fantôme ii
histoire du belem

1921-1939, le Fantôme II

En septembre 1921, après moins de quatre années de navigation aux couleurs du duc de Westminster, le Belem est vendu au brasseur irlandais Ernest Guinness.

Le bateau est rebaptisé Fantôme II.

Le bateau rentre au chantier irlandais Harland & Wolf pour transformation [à confirmer]. Ce chantier de Belfast est connu pour avoir construit, entre 1909 et 1911, les deux paquebots de la White Star, l’Olympic et son sister-ship le Titanic.

Différents travaux sont effectués :

  • le gaillard est allongé,
  • les aménagements intérieurs sont remaniés et la décoration refaite, un bar est créé, un grand piano droit installé…

Le Fantôme II.

Sur cette photographie, on peut détailler quelques changements par rapport à l’époque Westminster : des petites barres de télégraphe apparaissent aux sommets du grand mât et du mât de misaine, la ligne de faux sabords s’arrête avant l’étrave, les embarcations ainsi que les bas-mâts et vergues ne sont plus peints en blanc, des bouées de sauvetage sont amarrées à la balustrade de l’arrière, etc.

Le Fantôme II.

Le Fantôme II lors d’un rassemblement nautique (avec le HMAS Vampire D68, lancé en 1919 - Si quelqu’un peut identifier les autres bateaux, vite, une petit e-mail…).

Salon dunette.

Salon-bureau (sans doute l’actuel salon du capitaine, sous la dunette, sur tribord).

piano

L’imposant piano droit (emplacement aujourd’hui difficile à situer)…

Guinness navigue toute l’année. De ses voyages, on retiendra un tour du monde via Panama et Suez du 29 mars 1923 au 2 mars 1924, 31 129 milles :

  • Southampton, Séville,
  • Las Palmas, Saint-Vincent, Trinidad,
  • La Guaira - Caracas, Colón, Panamá,
  • Galápagos, Marquises, Tahiti, Tonga, Suva - Viti Levu, Salomon, Carolines,
  • Shimizu, Osaka, Tien-Tsin, Shangai, Hongkong, Singapour, Penang, Colombo,
  • Aden, Port-Saïd, Crète, Gibraltar, Southampton.

Le Belem au Spitzberg.

On le verra également au Spitzberg dans le Nord arctique (photographie ci-dessus, 1925), en France, à Marseille, à Saint-Jean-de-Luz.

L’été 1930, Julien Chauvelon, âgé de 55 ans, est invité à bord alors que le Fantôme II fait escale à Nantes. On imagine la surprise de l’ancien capitaine du Belem à la découverte des transformations et des luxueux aménagements qui ont considérablement modifié l’aspect du bateau.

En 1937, le Fantôme II est à Montréal, aux fêtes du couronnement de George VI.

En 1939, Ernest Guinness décède.

Navigation

Recherche



index > histoire du belem > 1921-1939, le fantôme ii

© 2001-2011 Laurent Gloaguen | dernière mise à jour : octobre 2016 | map | xhtml valide.