index > mes navigations > 1995 > 11. port-vendres/cadix/nantes
1995

11. Port-Vendres/Cadix/Nantes

Mardi 7 novembre.
4 à 8 heures. Quart. Il fait froid et je n’arrive pas à me réchauffer. Je vais me coucher tout habillé et je me réveille à 6 heures. De service au petit-déjeuner.
8 heures. Propreté sanitaires.

9 heures 30. Il fait beau mais l’air est plus froid (14-15°?). Nous n’avons plus l’habitude. De service à 11 heures. Nous sommes en vue des côtes de la Galice.

Midi. Nous entrons dans la baie d’Arosa.
13 heures. Nous mouillons en face du petit port de Puebla del Caraminal.


Chat dans une vitrine.

Promenade. Vite fait le tour. Maisons en granit, parfois un petit air de Bretagne.

19 heures 15. Repas à bord. Salade “allemande” et tomates farcies.
21 heures. Je suis le seul à prendre cette rotation du Zodiac. Arrivé, je rentre dans le premier bar venu et je tombe sur Loïc, Gwen et Guillaume. Nous allons après dans un petit pub genre irlandais, tout en acajou. Là, nous tombons sur Maurice et Patrice, les deux seuls clients. Les tournées se suivent à un rythme soutenu. Et le patron, fort sympathique et stoïque face aux événements, y va de la sienne. Au cours de la soirée, il sortira aussi, de dessous son bar, une eau de vie que fabrique son père. Après avoir goûté au breuvage, je fais le test : il s’enflamme à froid… On chante, on rit. On se livre à des jeux stupides : toucher une bouteille déterminée dans la haute étagère derrière le bar avec un dessous de verre (je crois que tout le stock de dessous de verre y est passé), retourner son verre d’un mouvement assez rapide sans vider son contenu, etc. Le patron est bien éméché aussi. Comme quoi, les Bretons ont bien des points communs avec les Galiciens. À part Patrice qui ne boit pas, c’est vraiment bien imbibés que nous avons rejoint le dernier Zodiac à 1 heure. Mais j’ai passé un excellent moment.
Le projecteur qui illumine l’accostage le long du bordé attire toute une faune nocturne, notamment ce qui ressemble à des petites seiches.

Mercredi 8 novembre.
Levé vers 11 heures. Gueule de bois…
Déjeuner puis nous levons l’ancre à 14 heures.


Stagiaire fatigué.

Pas frais, je retourne me coucher pour me relever à 18 heures. Dîner. Avocat, steak frites, ananas.

Couché à 20 heures car je dois me lever à minuit.

Navigation

Recherche



index > mes navigations > 1995 > 11. port-vendres/cadix/nantes

© 2001-2011 Laurent Gloaguen | dernière mise à jour : octobre 2016 | map | xhtml valide.