index > histoire du belem > 1899-1900, du sixième au huitième voyage
histoire du belem

1899-1900, du sixième au huitième voyage

Julien Chauvelon, jeune capitaine âgé de vingt-quatre ans, succède à Dolu. Il conduit le Belem au canal de Bristol prendre une cargaison de charbon, puis se dirige vers le Pará. Sur place, l’armement lui demande (via le capitaine Obalski, agent de Crouan au Brésil) de prendre le commandement de la Claire-Menier, déjà chargée de cacao et sans commandant (enlevé par la fièvre jaune).

Le capitaine Lesage vient prendre le relais pour ramener le Belem. Chauvelon devait récupérer le bateau à son retour à Nantes, mais le retour de Lesage en France est trop long et Chauvelon doit à nouveau reprendre la Claire-Menier.

C’est alors au tour de Chauvelon d’être retardé par l’abordage de la Claire-Menier par un paquebot italien. Lesage ayant repris son Denis-Crouan, c’est Le Dantec qui prend le commandement du Belem pour le début de la septième campagne du bateau (Nantes / Saint-Nazaire / Buenos-Aires / Martinique / Nantes). Chauvelon devait cette fois-ci récupérer le Belem à Buenos Aires mais la Claire-Menier a de nouveau du retard. Le Belem a encore le temps de faire avec Le Dantec un Nantes-Cardiff-Belém-Nantes avant que Julien Chauvelon puisse enfin remonter à son bord et en prendre le commandement, le 25 novembre 1900, cette fois-ci pour de nombreuses années.

Récit de ce chassé-croisé par Louis Lacroix :

« Mon collègue, M. Julien Chauvelon, lui succéda et partit prendre un plein chargement de charbon au canal de Bristol pour le Pará ; à peine arrivé, le capitaine Obalski, représentant de M. Denis Crouan, lui demanda de débarquer pour prendre le commandement de Claire-Menier, déjà chargé, mais dont le capitaine, M. Molay, avait été enlevé par la fièvre jaune ainsi qu’une partie de son équipage. Il était convenu qu’il reprendrait ensuite le Belem que mon ancien camarade Lesage, débarquant pour cette conduite du Denis-Crouan, ramènerait en Europe. Mais Lesage, contrarié par les calmes et le mauvais temps, mis cinquante-huit jours pour regagner Nantes et M. Chauvelon, arrivé depuis plusieurs semaines déjà, dut repartir avec Claire-Menier pour Buenos Aires avec des charbons et un véritable chassé-croisé commença.

Claire-Menier fut abordée sous l’équateur par le paquebot italien Ménapi de Bari et M. Chauvelon dut relâcher aux îles du Cap-vert pour y installer une mâture de fortune, afin de regagner Nantes, où il arriva le 17 février 1900. Belem, pendant ce temps, avait dû repartir sous le commandement du capitaine Le Dantec, M. Lesage ayant repris son Denis-Crouan, et avait quitté Saint-Nazaire sur lest le 17 novembre 1899 pour Buenos Aires où il avait attendu M. Chauvelon et Claire-Menier jusqu’au 1er février. En présence du retard de ce navire, son armateur fit relever le Belem sur la Martinique, d’où il revint à Nantes et eut encore le temps de faire un voyage complet Cardiff-Pará-Nantes, du 11 août au 25 novembre 1900, date à laquelle M. Chauvelon put enfin le reprendre en commandement. » [LAC.]

Portrait romancé de Julien Chauvelon par Jean Noli :

« Fils de marin, né le 11 février 1875 à Rezé, sur la rive gauche de la Loire, il est premier lieutenant de la Reine-Blanche à bord de laquelle il double le Cap Horn, puis second capitaine sur la Marguerite-Arnhaud, quand la Maison Crouan l’engage à son service. Le Belem est son premier commandement : il a 26 ans.

Contrairement à ses prédécesseurs, corpulents et massifs, Chauvelon a une silhouette élancée, presque mince. Mais l’apparence est trompeuse : sous le costume noir qu’il ne quitte presque jamais, l’homme est endurant et solide. Les cheveux bruns coiffés en arrière, le visage ovale, le nez droit et fin, la moustache épaisse, toujours élégant, il est séduisant et les Nantaises qui le voient se diriger à pas pressés vers les bureaux de son armateur lui trouvent bien du charme. Mais le marin n’a que deux passions : la mer et son épouse, menue et gracieuse, qui lui a donné deux enfants, Olivier et Jeanne. » [NOL].

Navigation

Recherche



index > histoire du belem > 1899-1900, du sixième au huitième voyage

© 2001-2011 Laurent Gloaguen | dernière mise à jour : octobre 2016 | map | xhtml valide.