index > documents > virement de bord lof pour lof
documents

Virement de bord lof pour lof

Le virement de bord lof pour lof ou vent arrière, consiste à passer par le vent arrière pour changer d’amures. Ce virement de bord est rarement préféré des marins. En effet, il faut passer par deux fois dans la position de travers à la lame, avec le danger d’engager que cette position comporte. Ce virement de bord fait aussi perdre beaucoup de chemin parcouru contre le vent, et parfois tout le bénéfice du louvoyage. Mais c’est souvent le seul moyen de virer de bord, lorsque le virement vent devant n’a pu réussir. [RAN.]

Schéma de la manoeuvre du lof pour lof.

  • On commence par carguer la brigantine et la grand voile.
  • On brasse derrière en ralingue pour annuler l’action des voiles du grand mât (et du mât d’artimon si trois-mâts carré) et on met la barre au vent. (Fig. 1). Le bâtiment abat.
  • On conserve cette position de faseyage de l’arrière en commandant le brasseyage en continu pendant l’évolution. “Brassez, tiens bon les bras, brassez, tiens bon, etc.” (Fig. 2). On continue ainsi jusqu’à ce que les phares arrières soient complètement orientés de l’autre bord. (Fig. 3).
  • Le navire est alors à 3 quarts du vent arrière. À ce moment, les bras de l’arrière étant amarrés, on fait peser les lofs de misaine et brasser carré devant. Le navire franchit le lit du vent par l’arrière. (Fig. 4).
  • On fait amurer la grand voile, border la brigantine et changer les focs sans les border. Le bâtiment continue à tourner sous l’action de la barre et des voiles de l’arrière. Il va arriver vent de travers. (Fig. 7).
  • On fait alors orienter devant à mesure que le navire loffe. Une fois sur la ligne du plus près, on rétablit toute la voilure pour les nouvelles amures.

Navigation

Recherche



index > documents > virement de bord lof pour lof

© 2001-2011 Laurent Gloaguen | dernière mise à jour : octobre 2016 | map | xhtml valide.